1938 – Arrivée de Michel au Brésil

En 1938, Michel a 15 ans. Il embarque à MARSEILLE pour rejoindre le PARAGUAY, pays dans lequel son père souhaite créer une exploitation agricole avec sa femme et leurs six enfants.

La famille Bernanos s’installe successivement à RIO DE JANEIRO, puis à ITAIPAVA et JUIZ DE FORA. De 1939 à juillet 1945, la tenue de trois fazendas se succèdent (VASSOURAS, puis PIRAPORA et enfin BARBACENA dans l’état du MINAS GERAIS). La famille y élève des chevaux, des zébus et s’essaye également à la culture.

Les parents de Michel avaient confié leur bétail à des gaùchos du secteur (appelés aussi Vaqueiros), Michel grandissait ainsi notamment à leurs côtés.

Quand le jeune Michel revenait de la grande ville, scolarisé à l’époque au lycée français de Rio de Janeiro, il menait là, dans ces grands espaces, entre ciel et terre, une vie de cavalier spécialisé dans le dressage des poulains, apprenant à monter comme les gaùchos. Les demi-sang issus de barbes étaient élevés pour l’armée, les petits étant réservés aux vachers. Il arrivait ainsi à notre cavalier d’effectuer dans une journée de dix heures, cent cinquante kilomètres sur des bêtes que l’on ne montait que tous les trois jours pour ne pas les épuiser totalement. Ces montures ne servaient du reste que trois mois par an, ce qui nécessitait dans l’année, et dans un pays où les juments ne sont jamais montées, vingt chevaux par berger.

Témoignage de Sylviane Bernanos, épouse de Michel

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.