Dame Marie

©Sylvie Robin Flynn d’Arc – Tous droits réservés

Mère du fils

Femme seule

Sacrifice complet

 

Mère d’un monde qui est le nôtre

Grande Dame de l’univers

Grande Personne

 

Votre robe n’est ni blanche ni rouge

Votre cœur est simple

Comme celui des grands saints

 

La douceur du monde a fleuri à vos côtés

Dans ce magnifique conte de fées de l’Enfant perdu

Que nulle musique ni scandale n’a osé profaner

Depuis cette naissance donnée

Douce Mère des mères

Dont le lieu familial n’a jamais existé

Ni maison ni paix

Pas même pour l’accouchement

 

Terrible éducation de cet Enfant perdu

Par sa grande sainteté

Par sa Foi d’être là

Par l’horrible sacrifice que l’homme demandait

 

Aucune mère ne sut vraiment

Ni ne saura jamais

Les souffrances endurées par vous

 

Sainte Dame

Priez pour nous

Enfants d’un monde non gâté