Lettre à l’enfant

Monsieur l’enfant

Que le jour dans l’attente

de sa nuit

Ait pour vous le grand respect

Qui vous est dû

Vous portez un uniforme

Que nul sur cette terre

Ne peut remplacer

Veuillez Monseigneur

Avoir la plus grande indulgence

Envers ce poète qui s’autorise

A chanter l’enfance

© Pierre Gable